Incatema Consulting va prêter une assistance technique à la Commission Européenne pour mettre en oeuvre un programme d'appui au secteur productif de la banane en 10 pays d'Afrique et Caraïbes pendant les 4 ans à venir.

Incatema Consulting va prter une assistance technique  la Commission Europenne pour mettre en oeuvre un programme d'appui au secteur productif de la banane en 10 pays d'Afrique et Carabes pendant les 4 ans  venir.

Le consortium dont Incatema Consulting est chef de file va appuyer la CE pendant 4 ans pour mettre en œuvre, suivre et évaluer le Programme MAB (Mesures d’Accompagnement dans le secteur de la Banane) en 10 pays d’Afrique et des Caraïbes.
 
En 2000, l’UE a signé l’Accord de Cotonou, un cadre d’association qui régule les relations des pays membres de l’UE avec les pays nommés « ACP » (Afrique, Caraïbes et Pacifique) dont l’objectif principal est la réduction de la pauvreté dans ces pays et, entre autres, des réductions des tarifs douaniers et facilités d’accès au marché de l’UE des produits en provenance de ces pays ACP.
 
Le programme de Mesures d’Accompagnement du secteur de la Banane a pour but compenser les pays ACP producteurs de bananes à la suite de la chute de leurs exportations due à la libéralisation du commerce international de la banane. Cette libéralisation est parvenue comme conséquence de plusieurs années de négociations au sein de l’Organisation Mondial du Commerce (OMC) entre les pays d’Amérique Latine producteurs de banane (tels que la Colombie, le Pérou ou Costa Rica) et l’UE, qui ont abouti par la signature de l’Accord de Genève sur le Commerce de la Banane en 2009. Par cet accord, l’UE s’engage à réduire progressivement et jusqu’à 2020 les droits d’importation de bananes en provenance de ces grands producteurs, ce qui va avoir un effet négatif sur les pays ACP qui verront leur part du marché diminuer.
 
C’est ainsi que la Commission Européenne a lancé le programme MAB, d’appui à 10 pays d’Afrique et Caraïbes (Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, République Dominicaine, Belize, Dominique, Jamaïque, Saint Vincent et Grenadines, Saint Lucie et Surinam), budgétisé à 190 Millions d’Euros et une durée de 4 ans. Le MAB investira en augmenter la compétitivité du secteur de la banane en ces pays, la diversification de cultures et l’amélioration des infrastructures.

Incatema © 2013 | ALL RIGHTS RESERVED
Incatema consulting