Les exportations du secteur de la viande porcine hors de l´UE ont augmenté de plus de 123 % en 4 ans

Les exportations du secteur de la viande porcine hors de lUE ont augment de plus de 123 % en 4 ans

es exportations espagnoles du secteur de la viande porcine, y compris tous les produits transformés, hors des frontières de l’Union européenne ont connu une hausse de 123,8 % entre 2014 et 2018, pour atteindre 675 531 tonnes en 2018, d’après le dernier relevé trimestriel des indicateurs de la viande porcine publié par le MAPA (Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation). Les pays n’appartenant pas à l’UE dont la demande de viande et de produits transformés de porc provenant d’Espagne a le plus augmenté sont la Corée du Sud (+67,3 %), le Japon (+ 7,5 %) et la Chine (+4,2 %).

Les exportations au sein de l’UE et hors de l’UE atteignent maintenant 1 826 644 tonnes, ce qui représente une hausse d'environ 14 % sur la période analysée.

La première destination des exportations du secteur de la viande porcine est toujours l’Union européenne, et plus précisément la France, et dans une moindre mesure le Portugal et l’Italie. Concernant les destinations hors UE, la Chine se maintient en haut du classement avec une demande très similaire à la demande française.

La consommation de viande porcine en Espagne a légèrement augmenté

La consommation moyenne de viande porcine fraîche en Espagne est en hausse de 1,61 % en 2018 par rapport aux 9,99 kilos par personne de 2017 indiqués dans le rapport trimestriel. La consommation moyenne de viande transformée de cet animal a quant à elle augmenté de 1,28 %, par rapport aux 11,18 kilos par personne en 2017. 

Cela fait 20 ans qu’Incatema Consulting & Engineering collabore avec le MAPA dans le cadre de l’élaboration de statistiques de production animale au sein de divers secteurs de la géographie nationale. Pendant ces vingt années, Incatema a énoncé et mené à bien des procédures spécifiques pour la réalisation d’enquêtes auprès d’exploitations d’élevage, en s’adaptant aux particularités de production de chaque sous-secteur animal. Elle a également créé des procédures de contrôle de qualité afin de garantir la pertinence et la représentativité des données collectées par les enquêteurs sur le terrain.

Les statistiques de production animale sont un élément nécessaire à la bonne gestion des politiques publiques de soutien au secteur agricole et à l’exécution des obligations des Administrations publiques espagnoles auprès des organismes spécialisés de l’UE, tels qu’Eurostat.

Incatema © 2013 | ALL RIGHTS RESERVED
Incatema consulting