Incatema contribue à la mise en service d’installations hydrauliques à Haïti en raison du COVID 19

6 April, 2020

Incatema Consulting & Engineering contribue actuellement à la mise en service de 8 puits qui fournissent de l’eau à la capitale haïtienne, dans le cadre du projet d’approvisionnement en eau de l’agglomération de Port-au-Prince, afin de mettre à la disposition des autorités d’Haïti davantage de litres d’eau par jour et améliorer ainsi les mesures d’hygiène qui s’avèrent si nécessaires dans la lutte contre le COVID-19.

Le projet, financé par la Banque interaméricaine de développement, est divisé en deux lots. L’objectif du premier a concerné l’équipement et le raccord de ces huit puits au réseau de la région métropolitaine de Port-au-Prince et celui du second lot s’est concentré sur le renforcement de la capacité de pompage de la Station de pompage de Mariani, l’une des zones les plus déprimées de la capitale d’Haïti.

Les huit puits qui sont actuellement mis en service en cas de besoin sont situés sur les deux rives de la Rivière Grise et exécutés dans les localités de Croix-des-Bouquets (sur la rive droite du cours d’eau) et de Pétion-Ville (sur la rive gauche). Incatema a également réalisé d’autres ouvrages en plus de ce projet, avec la construction d’un nouveau réservoir d’eau potable sur la colline Vivy Mitchell, comme nous l’évoquions déjà ici.

Prévention de protocoles contre le coronavirus sur les chantiers

Incatema a mis en place des protocoles de prévention contre le coronavirus sur tous ses chantiers aussi bien à Haïti qu’en République dominicaine, au Sénégal et en Angola, comme l’explique le directeur Infrastructures, Fernando Díaz : « Des règles à suivre en matière d’hygiène ont été données à tous les travailleurs et nous réalisons des inspections pour vérifier qu’elles sont bien respectées. En ce sens, nous surveillons tout particulièrement que les travailleurs utilisent les équipements de protection individuelle qui leur ont été fournis et qu’ils gardent la distance de sécurité recommandée. Il est également demandé aux travailleurs de rester chez eux s’ils ont de la fièvre et de communiquer à l’entreprise tout autre symptôme pouvant être en lien avec le coronavirus. »

« Sur le chantier de Port-au-Prince, par exemple, des lave-mains ont été installés à différents endroits du chantier pour permettre le lavage des mains en suivant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, en tant que mesure principale de la lutte contre le COVID 19 », indique Díaz.