L’Espagne transforme 17 % de la totalité de ses déchets organiques en compost

14 May, 2020

Le volume de compostage des déchets organiques de tout type ne cesse d’augmenter. Cette activité a connu une hausse exponentielle ces dernières années et permet à l’Espagne de recycler 17 % de la totalité de ses déchets organiques, d’après le Réseau espagnol de compostage (Red Española de Compostaje, REC), ce qui situe l’Espagne dans la moyenne des pays de l’Union européenne.

Pour le directeur Agriculture, Pêche et Développement rural d’Incatema Consulting & Engineering, Sergio de Román, il est important de valoriser des secteurs aussi décriés que l’agriculture et l’élevage, souvent mis en cause en raison de leurs effets sur l’environnement et qui, au regard du volume d’intrants mobilisés, jouent un rôle essentiel dans le domaine du recyclage.

« En réalité, ce sont des petits pas qui, pris dans leur ensemble, nous rapprochent de l’objectif d’une économie circulaire dans l’agriculture pour permettre une production durable, une moindre consommation des ressources ainsi qu’une réduction de l’empreinte écologique. »

« En termes de ressources en eau destinées à l’agriculture », indique de Román, « l’Espagne est l’un des pays les plus performants dans les domaines de la gestion et la valorisation des eaux usées ». Cette gestion va encore s’améliorer grâce aux nouvelles législations approuvées par l’UE, qui relèveront le volume d’eau réutilisée en 2025 sur tout le territoire européen à 6,6 milliards de mètres cubes par an, ce qui reviendra à économiser 5 % des masses d’eau et des réserves souterraines (Simona Bonafé. 2019).

De plus, les déchets plastiques issus, entre autres, des tuyaux d’irrigation, des bâches de serres et des filets sont actuellement recyclés de façon récurrente. L’agriculture bénéficie à son tour de l’utilisation de matériaux plastiques ayant déjà été recyclés après usage, conclut de Román.