Nous terminons la seconde phase du projet d’Agriculture commerciale en Angola

28 October, 2020

Incatema Consulting & Engineering a terminé la seconde phase des services de conseil financés par la Banque mondiale qui ont réalisé le diagnostic et le géoréférencement des principales infrastructures de soutien, correspondant aux chaînes de valeur du maïs, du soja, du haricot rouge, du café, des œufs et volailles fermières, de leur production à leur commercialisation au sein de plusieurs provinces de la République d’Angola.

Ce travail, qui s’inscrit dans le cadre du Programme national de soutien à l’Agriculture commerciale du Ministère de l’agriculture d’Angola, et financé par la Banque mondiale et l’Agence française de développement (AFD), constitue la continuité de la première phase du projet également exécutée par Incatema et met fin au projet, avec une surface d’intervention entre les deux phases d’environ 300 000 km2 sous-divisés en deux couloirs d’intervention :

  • Couloir Nord : Provinces de Luanda, Bengo, Kwanza Norte, Malanje et Uíge
  • Couloir Sud : Provinces de Kwanza Sul, Huambo, Bié, Huila et Benguela


La base de données développée permet de favoriser le développement des principales chaînes de valeur

La base de données développée dans ce travail par Incatema permet de géolocaliser facilement et intuitivement les infrastructures de production, transformation et/ou stockage, ainsi que les principaux producteurs commerciaux des 6 chaînes de valeur cibles, les périmètres d’irrigation, les distributeurs d’intrants, les lignes électriques, les cours fluviaux, les routes, etc.; et également de connaître leur localisation géospatiale, leurs principales caractéristiques ainsi que l’état de conservation, la capacité de production, etc.

Grâce à ce logiciel et à l’utilisation de l’application de la Banque mondiale « Road Lab », il est possible de localiser et d’identifier les points critiques de connexion entre les zones de production et les principaux marchés de commercialisation ou les zones d’approvisionnement, ce qui facilite énormément la prise de décisions et la priorisation des interventions à réaliser pour favoriser le développement de chacune de ces chaînes de valeur, tel que nous vous en parlions déjà ici.