Incatema accélère le montage d’équipements électromécaniques dans les stations d’épuration des eaux de deux hôpitaux d’Haïti

21 April, 2020

Incatema Consulting & Engineering déploie actuellement tous ses efforts pour terminer l’exécution des deux stations de traitement des eaux usées des hôpitaux de Port-au-Prince et Deschapelles (Haïti), afin qu’elles soient opérationnelles le plus vite possible pour pouvoir garantir le fonctionnement à plein rendement des hôpitaux en pleine crise du COVID 19. Les travaux de génie civil des deux stations d’épuration sont déjà terminés, et en dépit des difficultés imposées par la crise sanitaire, la fourniture et le montage des équipements électromécaniques ont bien avancé. Incatema, aux côtés de son partenaire local Soheco, continue à s’investir au maximum dans ce projet pour terminer les raccordements de l’équipement électrique et réaliser les essais de fonctionnement.

L’utilisation de ces deux stations d’épuration, dans les hôpitaux Saint-Luc de Tabarre à Port-au-Prince et Albert Schweitzer à Deschapelles, se traduira par une amélioration de la qualité de vie des populations avoisinantes. La remise en état des réseaux existants et la construction des deux stations d’épuration impliquent une amélioration de la qualité de l’eau traitée issue des hôpitaux et, dans le cas de Deschapelles, de l’eau d’origine domestique également, ce qui profitera aux habitants des deux localités.

La station d’épuration située au sein de l’hôpital Saint-Luc de Tabarre de Port-au-Prince pourra traiter un volume de 45m3/jour d’eaux usées pour une population équivalant à 300 habitants. La construction d’un système d’évacuation et d’infiltration du débit permettra d’évacuer les eaux traitées grâce à l’infiltration souterraine. Dans le cas de l’hôpital Albert Schweitzer de Deschapelles, la capacité de traitement s’élève à 57m3 d’eau par jour, volume équivalant à une population de 600 habitants, cet établissement disposant également de 15 biodigesteurs qui seront remis en état pour maintenir leur activité de drainage et de nettoyage des boues de la station.

Outre la réalisation des essais pertinents de fonctionnement et de mise en service, les experts d’Incatema Consulting & Engineering dispenseront d’une part, des cours de formation aux techniciens des hôpitaux afin de les familiariser à l’entretien et au fonctionnement des nouveaux systèmes, au contrôle général de la station et aux solutions d’éventuels problèmes de fonctionnement, et d’autre part, une formation élémentaire en matière d’épuration et de prévention des risques professionnels afin de satisfaire les engagements de la compagnie dans les pays où elle est présente et ce, compte tenu de la situation globale si délicate.

Environnement et salubrité face à la pandémie

Avec ce projet, Incatema montre l’importance de la gestion durable de l’eau en tant que bien social pour la protection de l’environnement. Selon Fernando Díaz, directeur de la section des infrastructures d’Incatema Consulting & Engineering, « la construction de ces deux stations d’épuration représente une grande avancée dans l’amélioration des conditions de salubrité de Port-au-Prince et de Deschapelles, deux localités qui totalisent à elles deux plus d’un million d’habitants contraints de lutter contre la pandémie dans un pays où il est difficile d’avoir accès à de l’eau potable ».

Signalons également, outre l’entretien en lui-même de l’installation, le rôle significatif du bénéfice social que suppose la prise de conscience de l’importance de l’eau en tant que bien social ; les déchets produits et leur gestion pour qu’ils n’aient pas d’impact sur l’environnement.