Incatema Consulting & Engineering participe à l’Évaluation du Système de contrôle de la conformité dans le secteur de l’huile de l’UE

12 March, 2020

Incatema Consulting & Engineering a travaillé avec un consortium d’entreprises européennes, dirigé par ARETÉ Srl, à la réalisation de cette Étude pour la DG-AGRI de la Commission européenne. L’Étude a analysé le fonctionnement des contrôles de la conformité dans le secteur de l’huile d’olive dans toute l’Union européenne, l’objectif principal étant d’analyser la façon dont sont réalisés ces contrôles et l’identification des principaux problèmes du système actuel, ainsi que les éventuelles solutions.

D’après les conclusions de l’étude, les États membres considèrent, en général, que le système de contrôle de la conformité de l’UE pour l’huile d’olive est approprié, ce qui fait de l’huile d’olive l'un des produits les plus contrôlés de la chaîne alimentaire. Les États membres de l’UE estiment notamment que les conditions de contrôle sont adéquates, y compris le nombre minimum de contrôles de la conformité à réaliser annuellement, comme le prévoit le Règlement (CEE) nº 2568/91, en tenant compte des caractéristiques de leur marché intérieur et de la nécessité de contrôler également d’autres denrées alimentaires.

L’huile d’olive objet de fraude

L’huile d’olive, notamment l’huile d’olive extra-vierge (HOVE), est considérée comme une catégorie alimentaire exposée à un risque élevé de non-conformité et de fraude, en raison de sa valeur économique élevée par rapport à d’autres produits alimentaires. Les contrôles de la conformité réalisés par les autorités nationales compétentes visent à garantir le respect des normes de commercialisation définies pour l’huile d’olive sur le marché de l’UE.

L’importance de cette étude, dans le cadre de laquelle Incatema Consulting & Engineering a été chargée de l’Étude de cas pour l’Espagne, réside dans le fait qu’elle se penche sur la manière dont les contrôles de la conformité sont effectués dans le secteur de l’huile d’olive au niveau de tous les États membres de l’UE, afin d’identifier les problèmes et les goulets d’étranglement et proposer des solutions pour améliorer leur efficacité et leur efficience en matière de détection de la fraude.

L’étude identifie également certains enjeux et difficultés dans la mise en œuvre du système de contrôles, découlant souvent des spécificités nationales, tels que la multiplicité des autorités compétentes impliquées dans le système, un financement insuffisant, un manque de personnel qualifié, un manque de laboratoires ou de panels de dégustation et l’absence de sanctions spécifiques en cas de non-conformité.

Selon Sergio de Román, directeur Agriculture, Pêche et Développement rural d’Incatema, l’« Espagne est le premier pays producteur d’huile d’olive au niveau mondial, c’est la raison pour laquelle nous sommes particulièrement fiers de pouvoir collaborer avec les institutions pour garantir la qualité de ce produit, présent dans les foyers espagnols ».

Les conclusions de l’étude offrent également une ensemble d’idées et de suggestions visant à relever les défis les plus importants du système de contrôle de la conformité concernant l’huile d’olive, notamment des suggestions destinées à améliorer la formation du personnel, des solutions destinées à améliorer le fonctionnement de l’analyse ou test organoleptique et des solutions pour améliorer l’étiquetage. Des recommandations sont également proposées pour assurer la traçabilité dans le secteur de l’huile d’olive, ainsi que des suggestions pour introduire des éléments innovants dans le système de contrôle.