Incatema finalise l’installation de la Station de Traitement de l’Eau Potable à Foundiougne (Sénégal)

3 September, 2020

Incatema Consulting & Engineering a terminé les travaux d’installation de la Station de Traitement de l’Eau Potable de Foundiougne au Sénégal, un chantier qui permet aux habitants de cette ville d’avoir accès à de l’eau dessalée dépourvue de bactéries.

Cette STEP est constituée d’une usine compacte qui traite le fluor et le chlore par osmose inverse et offre une capacité de 70 m3/h. L’infrastructure est complétée par la construction d’un réservoir de stockage de l’eau brute d’une capacité de 20 m3 et d’un autre réservoir d’eau prétraitée de 250 m3 et par l’installation de filtres à double couche pressurisés et d’une conduite d’évacuation des eaux résiduelles.

Incatema poursuit la construction de cet ouvrage de génie qui s’inscrit dans le cadre du projet de 12,8 millions d’euros commandé et financé par la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), qui prévoit la construction et l’installation de trois stations d’eau potable pour les populations de Kédougou, Foundiougne et un secteur de la ville de Dakar, comme nous l’avions déjà annoncé ici.

Du personnel espagnol est venu renforcer les équipes opérationnelles pour l’installation des deux autres stations qui s’achèvera, dans le cas de Dakar et de Kédougou, en octobre, pour passer aux essais de fonctionnement et de mise en service. L’équipe technique d’Incatema termine également les bâtiments qui abriteront les installations de ces Stations de Traitement des Eaux Superficielles.

D’après Fernando Díaz, directeur des Infrastructures d’Incatema, « ce projet revêt une importance particulière étant donné que l’accès à l’eau potable dans cette région est essentielle pour le développement durable, car dans la République du Sénégal, plus de 69 % de la population n’a pas accès à des sources d’eau sûres ». L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) réclame également des efforts supplémentaires pour améliorer l’efficacité hydrique afin de fournir un accès à l’eau potable à toute la population, un élément fondamental pour atteindre les Objectifs de développement durable établis dans l’Agenda 2030 de l’ONU.