Incatema observe le développement de la production biologique et l’exportation de banane en République dominicaine

18 September, 2020

Incatema Consulting & Engineering procède actuellement à l’évaluation finale du programme de Mesures d’accompagnement de la banane (BAM selon ses sigles en anglais), qui présentera en détail les progrès réalisés et le degré d’accomplissement des objectifs décrits dans les dix pays où le programme est mis en œuvre. Dans le cas de la République dominicaine, les approches préliminaires pour évaluer l’impact de ce programme indiquent une répercussion positive qui favorise la consolidation de la production biologique certifiée comme stratégie de différenciation et d’amélioration de la qualité de la banane dans ce pays, pour la positionner sur le marché de l’exportation.

« Malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19, Incatema poursuit son travail d’évaluation globale du programme, et les premiers résultats illustrent l’évolution positive du secteur dominicain de la banane, en phase avec les stratégies de développement proposées par le programme. En ce sens, les premiers résultats indiquent une augmentation de la surface de production de près de 30 %, sur la période d’exécution du programme. Simultanément, le même rythme se maintient pour le processus de certification biologique et de commerce équitable des exploitations », indique le directeur Agriculture, Pêche et Développement rural de l’entreprise, Sergio de Román.

Le pari de la certification biologique de la production a, en outre, permis de diversifier les marchés d’exportation, en augmentant la présence de la banane dominicaine dans des pays européens tels que le Royaume-Uni et la Belgique. Actuellement, plus de 60 % de la surface de production est certifiée biologique et 20 % supplémentaires se trouvent dans différentes phases du processus de certification.

La République dominicaine est le premier exportateur mondial de banane biologique certifiée, avec plus de 400 000 tonnes exportées par an, ce qui correspond aux objectifs de développement envisagés en 2014 au début de l’exécution du BAM, lorsque les exportations totales dépassaient à peine les 280 000 tonnes par an.

À propos du programme BAM

Le programme de Mesures d’accompagnement de la banane a pour but de compenser la perte de compétitivité de dix pays producteurs de banane d’Afrique et des Caraïbes provoquée par la libéralisation du commerce international de la banane, suite aux négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Ces accords favorisent les exportations des grands producteurs ACP (Afrique Caraïbes et Pacifique) aux dépens des petits producteurs.

La République dominicaine est l’un des dix pays bénéficiaires de cet accord et le quatrième en termes d’aides accordées sur cette période avec un investissement de plus de 16 millions d’euros.