Incatema offrira une assistance technique aux organisations de producteurs en matière d’entreprises agroalimentaires et de durabilité des systèmes d’irrigation au Malawi

17 December, 2020

Le consortium formé par Incatema Consulting & Engineering et AGRER (Belgique) exécutera au cours des 36 prochains mois le projet d’assistance technique visant à améliorer les capacités en entreprises agroalimentaires ainsi que la durabilité des systèmes d’irrigation des organisations de producteurs agricoles au Malawi. Ce projet est financé par l’Union européenne, au nom de laquelle agit l’Unité de soutien de l’ordonnateur national du FED, du ministère des finances, de la planification économique et du développement du Malawi, dans le but de garantir la mise en œuvre de plans de management environnemental.

Le contrat qui s’élève à 1 599 500 euros va non seulement améliorer la capacité de ces organisations pour soutenir les interventions en matière d’irrigation comme modèle d’activité, mais inclut également la gestion des captations. Il prévoit également la réalisation d’études de faisabilité dans les lieux choisis dans le Schéma directeur d’irrigation, afin qu’elles soient utilisées par des agents publics et privés en vue d’un développement durable de l’agriculture irriguée. Avec cette initiative, le Département Irrigation du Gouvernement du Malawi cherche à augmenter les études de projets à financer pour les systèmes d’irrigation à moyenne et grande échelle.

La prestation d’assistance technique de la part d’Incatema Consulting & Engineering vise également à apporter un soutien technique aux organisations d’irrigation collectives, en matière de développement de coopératives, d’entreprises agroalimentaires et d'autonomisation des irrigants associés. Dans une première phase, on évaluera les capacités et les compétences de chaque coopérative et de chaque organisation d'irrigation collective. Cela permettra une organisation solide des services d’extension agricole afin que le plus grand nombre possible d’agriculteurs puisse en bénéficier par la formation de formateurs.

Cela permettra également de renforcer les capacités communautaires pour la gestion des captations, en incluant des interventions sur les moyens de subsistance alternatifs. On préparera des inspections de la captation d’eau à des fins d’irrigation ainsi que l’élaboration d’un programme de formation avec des contenus adaptés.