Nous finalisons la construction du nouveau Marché d’Ouanaminthe en Haïti

15 January, 2020

Incatema Consulting & Engineering a terminé avec succès la construction du nouveau Marché d’Ouanaminthe, un projet de coopération internationale entamé en mars 2015, qui a bénéficié d’un budget de 9 millions d’euros financé par l’Union européenne et destiné à la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement du gouvernement d’Haïti (DINEPA).

La dernière phase du projet a consisté à construire les façades, les cloisons et les sols intérieurs et extérieurs. Il a également fallu installer les réseaux d’assainissement et d’approvisionnement et construire un réservoir de stockage d’eau potable ainsi que les fosses septiques pour garantir les conditions de salubrité du nouveau marché.

Une fois achevé et livré, le Marché d’Ouanaminthe, qui devrait permettre un accès quotidien à plus de 1 500 Haïtiens, dotera la frontière entre la République dominicaine et Haïti d’une plus grande fluidité commerciale, en améliorant l’accès de la population à des produits de première nécessité et la sécurité alimentaire de ceux-ci.

Haïti est le pays dont le PIB par habitant est le plus bas d’Amérique et de l’hémisphère occidental et l’un des plus inégaux au monde. D’après les données de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL), l’économie d’Haïti est la plus pauvre de la région, facteur également aggravé par le tremblement de terre et le tsunami ultérieur de 2010, l’une des catastrophes humanitaires les plus graves de l’histoire. La construction d’infrastructures aussi nécessaires que celle réalisée par Incatema Consulting & Engineering contribue de façon directe à la satisfaction de l’ODD Faim zéro de l’ONU et à pallier les inégalités par le biais d’un accès fiable à l’approvisionnement en denrées alimentaires.

Le projet de construction du Nouveau Marché était également associé à d’autres actions dans le cadre du même Programme binational, telles que la remise en état de l’ancien Marché municipal de la ville, qui a permis l’amélioration et l’assainissement des installations existantes pour la vente de viandes, légumes et fruits, et la protection environnementale de la rivière Massacre à son passage par cette zone, qui a déjà été évoquée au mois de juin dernier dans cette actualité.