La promotion de la durabilité par le biais de l’éducation en Afrique est également un devoir des entreprises

24 January, 2024

Par Ana González, ingénieure agronome chez Incatema.

La Journée Internationale de l'Éducation, ainsi déclarée par l'Assemblée Générale des Nations Unies, souligne l'importance de l'éducation pour le développement durable et la construction d’un monde plus juste.

Chez Incatema, nous voulons célébrer cette journée en réfléchissant aux avantages de promouvoir une croissance durable grâce à l’éducation sur le continent africain. L’Afrique, avec sa riche diversité culturelle et environnementale, est dans une position clé pour mener la transition vers un avenir plus durable. L’éducation joue un rôle fondamental dans ce processus, permettant aux générations futures de relever les défis socio-environnementaux auxquels le continent est confronté, tels que l'accès à l'eau, la conservation des sols, la préservation de la biodiversité ou l'adaptation au changement climatique. Les défis sont toujours des opportunités pour adopter des pratiques durables et construire une société plus équitable. C'est pourquoi nous voyons une formation transversale en matière de durabilité comme essentielle pour comprendre les liens du triangle formé par l'environnement, la société et l'économie.

Incatema travaille depuis plus de 25 ans en Afrique en mettant en œuvre des infrastructures de gestion de l'eau, tant pour fournir de l'eau potable que pour traiter les eaux usées et améliorer l'assainissement. Nous développons également des projets agricoles et d'économie bleue, qui conduisent à l'amélioration de la qualité et de la production alimentaire tout en respectant et en préservant le milieu naturel. Dans tous ces projets, nous donnons priorité à la formation et au renforcement des capacités des acteurs impliqués, comme le recommande l'UNESCO. Nous croyons qu'il est du devoir des entreprises, et pas seulement des ONG, des gouvernements et de la coopération internationale, de développer des programmes de formation pertinents et accessibles dans les zones rurales isolées, qui sont généralement les plus défavorisées. Grâce à la formation aux pratiques agricoles, de pêche et d'utilisation de l'eau dans les projets sur lesquels nous travaillons, Incatema participe activement et soutient une transformation durable en tant que catalyseur de changement positif.

Un exemple clair est le projet que nous réalisons depuis 2020 dans les provinces angolaises de Cuanza Norte et Malanje, où nous dispensons formation sur les bonnes pratiques agricoles et l'utilisation de l'eau, avec un volet important de formation en environnement, aux différents acteurs des chaînes de valeur des produits de base du régime alimentaire angolais (céréales, manioc, banane, patate douce et volailles), des cultures horticoles et d'autres cultures agroforestières (café et cacao). Cette formation vise à améliorer la productivité et la qualité des produits agricoles en privilégiant toujours la protection de l'environnement et des écosystèmes agroforestiers. Pour ce faire, nous avons conçu des solutions qui abordent la formation à l'utilisation efficace de l'eau, à la protection de l'environnement, à la durabilité et à la participation des jeunes et des femmes dans la gestion des exploitations et la prise de décision, entre autres aspects.

Si nous continuons à investir dans la formation à la durabilité, nous pourrons construire un avenir dans lequel les générations futures pourront relever les défis d'une croissance durable avec ingéniosité, connaissance et compréhension, contribuant ainsi au développement durable mondial.