Le Directeur Général de l’ONAS visite la STEP de Cambérène (Sénégal) et félicite Incatema pour son travail

1 December, 2023

Le Directeur Général de l'Office National de l'Assainissement du Sénégal (ONAS) M. Mamadou Mamour Diallo s'est rendu sur le chantier le jeudi 30 novembre 2023 pour constater de visu et en détail l'état d'avancement des travaux. Après la visite des installations, il a félicité toute l'équipe d'Incatema pour l'excellent travail réalisé dans le cadre de la station de traitement d’eaux usées de Cambérène, située au nord de Dakar, au Sénégal, et a exprimé sa reconnaissance pour l'effort considérable qui a été fait.

Fernando Díaz, directeur des infrastructures d'Incatema, souligne que "nous sommes en train de terminer les dernières activités pour la mise en service de la station de traitement d’eaux usées dont la livraison au client (l'Office National de l'Assainissement du Sénégal -ONAS-) est prévue avant la fin de l'année".

Le premier processus du système d'épuration à mettre en œuvre consiste en un pré-traitement et un traitement primaire par des méthodes physiques afin d'éliminer les matières inertes contenues dans les eaux usées (solides grossiers et fins, graisses en suspension), et où, en outre, une première clarification par décantation des boues est effectuée.

Vient ensuite le traitement secondaire des eaux usées, qui consiste en une série de processus de nature biologique en présence d'oxygène (traitement aérobie) ayant en commun l'utilisation de micro-organismes pour l'élimination de la matière organique biodégradable.

C’est ensuite que débute le processus de traitement tertiaire qui, grâce à la micro-filtration et à l'utilisation de rayons ultraviolets, permet d'éliminer les agents pathogènes susceptibles de compromettre la santé de la population. L'eau peut ensuite être réutilisée en toute sécurité et dans le respect de l'environnement à des fins agricoles ou récréatives (irrigation de parcs et de jardins), ou retournée à l'environnement naturel.

Les boues générées dans la STEP, dûment pré-traitées, peuvent être utilisées dans l'agriculture ou comme combustible

"Ce que nous réalisons ces jours-ci correspond aux essais de biogaz générés dans la centrale, à des fins énergétiques (cogénération d'électricité par combustion du biogaz), ainsi qu'à la déshydratation des boues générées lors du traitement primaire et secondaire. Une fois déshydratées par des procédés mécaniques, ces boues peuvent être utilisées dans l'agriculture après un traitement final de séchage et une conversion en compost, voire en tant que combustible solide après transformation en granulés", ajoute M. Díaz.

Une fois ces derniers processus achevés, la station pourra être livrée au client avant la fin de l'année. Les essais de mise en service de la STEP constituent la dernière étape avant sa livraison au client et s’attachent à vérifier le fonctionnement optimal de tous les éléments de la STEP, comme indiqué précédemment ici.

Avec l'extension et la mise à niveau des installations que nous sommes en train de réaliser, la station de traitement d’eaux usées de Cambérène, qui traite les eaux usées produites par une population de plus de 1,6 million d'habitants, l’on disposera d'une capacité moyenne de traitement de 92 000 m3 par jour, tout en pouvant faire face à des pointes de traitement allant jusqu'à 101 000 m3 par jour.

Le projet représente un coût de 32 millions d'euros, financé par la Banque islamique de développement. Il fait partie du plan environnemental sénégalais visant à améliorer la qualité de l'air dans le nord de Dakar.